Confession d’un étudiant asiatique sur la découverte du métro parisien

Récemment je me suis retrouvé en France, plus précisément à Paris, pour y effectuer un semestre d’échange universitaire. Originaire d’une ville chinoise un peu plus à l’écart des grandes agglomérations, je n’ai pas eu la chance de rencontrer les transports en commun sur mon chemin durant toute ma jeunesse.

Mes premiers jours au sein de cette grande ville m’ont beaucoup perturbé, je n’étais pas habitué à un rythme de vie quotidien aussi rapide. L’université française à laquelle je devais me rendre tous les matins, se trouvait à plus d’une demi-heure en transport. Et le métro était le moyen de transport le plus efficace à ma disposition.

De plus, mon logement universitaire se trouve tout près d’une gare SNCF, autant vous dire que le dépaysement est radical et que je me sentais forcé d’emprunter la voie souterraine. Toutes les minutes (ou presque), je pouvais percevoir le départ et l’arrivée de nouveaux trains. Cette gare est un vaste territoire que je ne trouverai nulle part dans ma ville natale.

Le métro parisien, un réseau monumental

Au fil du temps, j’ai redécouvert une nouvelle manière de vivre : m’adapter en fonction des horaires des métros, rentrer en contact avec des foules affluentes, passer des tourniquets, courir pour éviter de rater le métro, tout cela s’est fait progressivement.

Peu de temps après mon arrivée, je me suis rendu compte que le métro arrivait à des heures ponctuels et semblables tous les jours. J’ai donc parcouru Internet pour me renseigner un peu plus sur le métro parisien et j’ai découvert un long documentaire sur la création de ce dernier.

Passionné par l’histoire, je me suis précipité sur la lecture de cet article et j’ai tout simplement adoré. Il était détaillé et diversifié. J’ai notamment pu apprendre de nombreuses choses au niveau de la création des rames françaises. Le premier métro est apparu dans les années 1900, pour se développer sur plus d’un siècle entier !

Le groupe RATP

Peu de personnes le savent, mais le groupe RATP se trouve être le cinquième acteur mondial dans le domaine du transport public. Regroupant tous les modes de mobilité collective : métro, rail, tramway, bus, la RATP exploite, entretient, modernise et développe l’un des réseaux multimodaux les plus denses au monde. Ainsi, elle transporte, chaque jour, plus de 12 millions de personnes en France et dans le monde.

La RATP, grande société française, ne s’occupe pas uniquement du trafic ferroviaire. En effet, elle organise aussi des événements par le biais d’une fondation nommée « Groupe RATP ». Ce dernier permet à de nombreuses personnes de se rendre à des points précis, réunissant un maximum de volontaires pour des événements à but lucratif. Nous retrouvons des activités en tout genre, des projets de solidarité aux activités d’arts et de culture, le réseau ferroviaire français est présent sur de nombreux pôles.

Un groupe orienté sur l’organisme aussi

En recherchant les événements importants auxquels la RATP a participé, j’ai retrouvé une certaine date se rapportant à la nuit européenne des musées. En guise de commémoration, notre groupe francophone a installé de nombreuses œuvres incontournables d’artistes reconnus et de multiples affiches contenant des citations célèbres dans de nombreuses stations. Les passagers de tous les jours pouvaient donc avoir un aperçu de la nouvelle qui leur attendait.