oman

Le Sultanat d’Oman : une contrée montagneuse qui assouvit tous les désirs

Première destination à découvrir en 2017 selon un journal très réputé, Oman est la tendance montante des lieux touristiques. Contrairement aux autres pays du Golf qui ont cédé à l’appel de la mondialisation, le Sultanat a su préserver ses traditions et son histoire. Par ailleurs, outre ses paysages à la fois sauvages et somptueux, la contrée réserve encore de nombreuses surprises qui enchanteront les visiteurs.

Les sites d’intérêts du Sultanat d’Oman

Autrefois inconnu du reste du monde, le pays  de Sindbad figure désormais parmi les lieux les plus convoités  par les touristes européens. Les sous-sols d’Oman recèlent des puits de pétrole, mais ce ne sont pas les seules richesses de ce Sultanat. Situé entre l’Inde et l’Afrique, il s’agit d’un territoire montagneux entouré de sable et d’eau, ce qui lui confère un paysage de rêve entre les éclats du soleil d’Arabie et le bleu azur de l’océan indien.

Lorsqu’on décide de visiter Oman, il faut impérativement inclure Mascate dans son itinéraire. Capitale d’Oman, c’est l’un des joyaux touristiques de toute la péninsule arabique. Coincée entre la mer et les montagnes majestueuses, la ville compte dix principaux quartiers et de nombreux édifices à contempler pour ne citer que la mosquée du sultan Qaboos. Lors d’une visite de la ville, on en profitera pour replonger dans l’histoire du pays à travers les œuvres exposées dans le musée national d’Oman.

Après avoir gouté à la modernité du territoire, il faut par la suite prendre le temps de découvrir le fort de Bahla et le musée maritime qui figurent parmi les sites les plus populaires de la contrée.

Visiter Oman : les conditions d’accès

Autrefois, pour visiter Oman, les touristes européens n’avaient pas besoin de procéder à une longue procédure. En effet, les démarches pour obtenir les visas touristiques et Express s’effectuaient lors de l’arrivée à l’aéroport de Mascate ou de Salalah. Mais depuis le mois de mars, les visiteurs devront réaliser ces formalités bien avant leur départ. Ainsi, le service consulaire d’Oman à Paris et la Police aux frontières omanaises ne délivreront plus de visas.

Les demandes doivent obligatoirement être opérées en ligne depuis un site web dédié. Les voyageurs recevront leur visa électronique Oman par courriel après que leurs demandes soient approuvées par les autorités. Les frais du dossier ont été fixés à 20 rials, soit 42 euros. Les demandeurs n’auront plus qu’à imprimer l’autorisation et à présenter celle-ci lors du débarquement. L’e-visa sera valable pendant quelques années et permettra au détenteur de visiter librement le pays sans aucune contrainte. Il est à noter que même les mineurs doivent être en possession de cette pièce.