canada

Les formalités obligatoires pour entrer au Canada

Pour voyager au Canada ou pour y transiter, il faut selon le cas disposer d’un visa de visiteur ou d’une autorisation de voyage. Le document d’entrée nécessaire dépend du document de voyage utilisé, du pays qui l’a délivré, de la nationalité et du moyen de transport choisi pour le voyage. Cet article peut renseigner sur les exigences de base pour effectuer un séjour au Canada.

Les formalités administratives

Pour pouvoir entrer au Canada, il est nécessaire de présenter les documents de voyage requis. Ainsi, il faut se munir :

  • d’une autorisation de voyage électronique : c’est un formulaire obligatoire pour pouvoir entrer sur le territoire canadien. Les citoyens américains et les personnes qui possèdent un visa valide sont exemptés de cette obligation. Le prix ave canada est de 7 dollars canadiens par personne et la demande peut se faire sur Internet rapidement en remplissant les champs du formulaire. L’AVE est approuvée en quelques minutes et reste valable pendant 5 ans. Les ressortissants français, belges ou suisses n’ont pas besoin de visa ou de passeport à lecture optique ou biométrique pour tout séjour de moins de 90 jours au Canada.
  • un passeport individuel valide pour la durée du séjour, y compris pour les enfants mineurs. Les enfants inscrits sur le passeport d’un parent délivré avant le 12 juin 2006 peuvent en être dispensés durant la validité du passeport.
  • un acte de naissance et une lettre de consentement du ou des parents sont nécessaires pour les enfants mineurs qui voyagent seuls, avec un seul parent ou avec un tuteur.

Les conditions d’admissibilité

Il existe également des conditions d’admissibilité qu’il faut respecter pour pouvoir être autorisé à entrer ou à séjourner au Canada. Les conditions d’accès consistent à :

  • présenter un casier judiciaire, car certaines personnes sont interdites du territoire du Canada. Ne sont pas autorisés à entrer au pays les auteurs ou les complices d’activités criminelles, de violation des droits de la personne ou d’activités de crime organisé.
  • disposer d’un billet aller-retour afin de s’assurer du retour vers le pays d’origine à la fin du séjour.
  • attester de ressources suffisantes durant le séjour pour pouvoir subvenir à ses besoins. Le montant dépend de la durée du séjour et du lieu de résidence choisi : dans un hôtel, chez des amis ou des parents.
  • présenter un bon état de santé et ne pas souffrir de maladie grave ou contagieuse.