Un petit bout d’Ecosse

Une histoire d’Ecosse

Les hommes sont arrivés en Ecosse après l’ère glaciaire, s’établissant le long des côtes. Environ 2000 ans av. J.-C., un peuple est venu et y a laissé de grands monuments de pierre. Il y a peu d’indices sur leurs origines. La première vague de peuples celtiques arrive ensuite vers -200. En 81, les Romains envahissent le pays mais doivent finalement battre en retraite. En 122, l’Empereur Romain Hadrien fit construire un mur au nord de l’Angleterre pour repousser les « barbares ».

A cause de son territoire difficile à appréhender, l’Ecosse était dure à défendre, et elle fut envahie de nombreuses fois par les Vikings qui parvinrent à avoir une bonne emprise sur le territoire.

ecosse

Beaucoup d’Ecossais d’aujourd’hui doivent leur cheveux roux à ces Vikings. En 1066, l’Angleterre fut envahie par Guillaume le Conquérant de Normandie, beaucoup de familles écossaises doivent aussi leurs origines à ces guerriers normands. L’Angleterre tenta à maintes reprises d’envahir l’Ecosse, sans succès. L’Ecosse telle que nous la connaissons aujourd’hui s’est formée au XIIIème siècle, quand elle a signé avec l’Angleterre le traité de York, et tracé les nouvelles frontières. 60 ans plus tard, les deux pays étaient de nouveau en guerre, les forces écossaises étaient menées par le légendaire William Wallace (le film Braveheart raconte son périple). Les années de guerre ont fini par payer pour l’Ecosse. En 1328, l’Angleterre reconnait l’indépendance de l’Ecosse lors du traité de Northampton. Plus tard, en 1707, les parlements des deux pays promulguent the Acts of Union. Les deux états ne font alors plus qu’un, un Royaume de Grande-Bretagne, un unique Parlement, un unique monarque.ECO2

Climat politique en Ecosse

Jusqu’en 1707, l’Ecosse ne possède pas de législation propre. Il n’y eut  qu’un Parlement britannique unique, fondé sur les principes de l’ancien Parlement anglais et au même endroit, à Westminster (Angleterre). En 1945, est élu le premier membre du Parlement issu du Scottish National Party, il portait avec lui la volonté de redonner son indépendance à l’Ecosse. Le programme proposé par la suite en 1979 n’est pas parvenu à obtenir assez de soutien. Mais en 1997, un référendum sur la création d’un Parlement écossais est largement approuvé. Ce Parlement fut créé à la suite du Scotland Act, qui explique les sujets sur lesquels le Parlement Britannique est encore compétent. De 1999 à 2007, les premiers ministres écossais portaient l’étiquette du parti travailliste avant que le Scottish National Party ne prenne les devants. Ces deux partis sont de sensibilités politiques proches (centre-gauche, social-démocrate) mais le SNP est un parti indépendantiste. En 2014 les écossais ont voté sur la question de leur indépendance lors d’un référendum ; le « no » l’emporta à plus de 55%.

Quel tourisme en Ecosse ?

ECO4 ECO3

Le secteur du tourisme est très développé et est d’une importance vitale pour l’économie du pays. Les activités générées par le tourisme contribuent au PIB national à hauteur de 5% du PIB national. L’accent est mis sur le patrimoine historique large et complexe du pays, il est également souvent rappelé que son territoire est préservé, sain et qu’il regorge de paysages à couper le souffle. Des cercles de pierre préhistoriques, des menhirs en passant par ses nombreux châteaux, musées et champs de bataille, beaucoup de touristes sont attirés par la richesse culturelle de l’Ecosse. 15 millions de touristes sont venus visiter le pays en 2013. 85% de ces touristes viennent du Royaume-Uni et 15% « d’Outre-Mer ». Parmi ces derniers, les Etats-Unis, l’Allemagne et la France sont les plus nombreux. Les destinations phares sont le château d’Edinbourg, le Loch Lomond ou encore les sites préhistorique comme le Skara Bae. Et comment ne pas évoquer le Loch Ness ! De son climat rude résulte des paysages et un cadre particulier, uniques. Au-delà de sa nature, les deux plus grandes villes, Glasgow et Edinbourg sont très attractives pour les touristes qui peuvent y visiter de nombreuses universités, musées… tout en profitant d’un univers plus cosmopolite.

La cuisine d’Ecosse

Si vous connaissez un peu l’Ecosse, vous avez sans doute déjà entendu parler du plat national : le Haggis, qui est une sorte de panse de brebis farcie, mixée avec des oignons, des flocons d’avoine, le tout bouilli dans l’estomac de la brebis. Autre plat traditionnel écossais, le porridge. ECO5Là encore, le plat est à base d’avoine (qui occupe une place centrale dans la cuisine du pays) qu’on fait bouillir dans l’eau, on y ajoute du sel à la cuisson, puis du lait. Le fameux shortbread, un biscuit salé très fort en beurre est également originaire d’Ecosse. Il faut ajouter à ces plats emblématiques une vraie culture du dessert qui se retrouve dans les puddings, tartes… Le saumon et le whisky du pays est aussi reconnu dans le monde.

S’expatrier en Ecosse ?

Appartenant à l’Union Européenne, les démarches pour s’expatrier sont simplifiées. Glasgow est la 3ème plus grande ville du Royaume-Uni, La capitale Edimbourg reste également assez attractive. En fait, ce qui est le plus gênant, c’est peut-être le climat. Il pleut très souvent et les étés, où les températures dépassent péniblement 20°, sont de courte durée. Les hivers sont très rudes, surtout à cause des vents violents, il est clair qu’on ne vient pas en Ecosse pour se dorer la pilule ! Mais les écossais sont souvent très accueillants, ils sont aussi chaleureux que leur climat est rude.