reunion

Un séjour à la Réunion : une expérience unique pour les randonneurs

Autrefois cachée sous l’ombre de l’île Maurice, la Réunion a repris des couleurs depuis quelques années. Elle est désormais devenue l’une des destinations phares de l’océan Indien. Ce petit bout de terre séduit en effet par le charme de ses paysages, sa douceur de vivre à la créole et surtout, pour ses sentiers pédestres.

La Réunion et ses sentiers pédestres

La Réunion a su préserver son caractère et ses paysages sauvages. Plus d’un tiers de la surface totale de l’île est couverte par une végétation abondante. Ce territoire abrite près de 230 espèces végétales uniques au monde. Ce qui en fait un terrain de jeu idéal pour les amoureux de la nature. Mais outre sa flore endémique, cette destination renferme d’innombrables sentiers pédestres. En effet, cette île est née d’une éruption de deux volcans il y a des millions d’années. L’un d’entre eux est le piton de Neige. Effleurant le ciel avec ses 3 071 mètres d’altitude, il est inactif depuis plus de 12 000 ans et constitue un site touristique très prisé par les visiteurs.

Mais avant s’endormir, le piton a laissé échapper une partie de son cratère. Sous l’effet d’érosion, celui-ci s’est transformé en un massif aux reliefs spectaculaires réunissant les cirques de Cilaos, de Salazie et de Mafate. Ces sommets sont difficilement accessibles, certes. Mais la visite en vaut la peine, car ils offrent un panorama exceptionnel sur l’océan Indien et ses nombreux ilets.

Plus au Sud, le piton de la Fournaise est quant à lui toujours actif et les éruptions restent sans danger. Ces volcans intègrent tous les deux le Parc National Naturel de la Réunion et côtoient d’autres sites intéressants.

Louer une voiture pour faciliter les déplacements

La Réunion est un territoire gigantesque difficile à visiter à pied. En effet, plus de 40 km séparent Saint-Denis et la Route du Littoral. Puis, il faut compter pas moins de 55 km pour rejoindre le parc National depuis la capitale. Ainsi, toute personne qui souhaite passer unséjour à la Réunion doit prévoir un budget pour le déplacement.

On peut effectivement se déplacer en bus. L’île dispose d’un vaste réseau de transport en commun qui relie la plupart des arrondissements. Les centres d’intérêt situés en périphéries ne sont cependant pas desservis par des lignes directes, tels que la réserve naturelle marine de La Réunion. Il faudra changer au minimum deux fois d’autocar pour atteindre ces lieux. Ce qui peut prendre beaucoup de temps.

Ainsi, pour faciliter la visite, la meilleure solution consiste à louer un véhicule. Cette option est d’ailleurs plus économique pour les voyages de longues durées, car les tarifs proposés par une agence de location de voitures à l’île de la Réunion sont très attractifs. Il est possible de consulter la grille tarifaire de la structure sur son site web pour choisir la formule la plus adaptée à ses besoins.